Le bon français

De Digipirate
Aller à : navigation, rechercher

La langue française est une arme de puissance nationale qu'il est important pour les francophones de mesurer. La raison en est simple : par l'arrêt de Villers-Coterêt elle est devenue la langue de la loi, et la loi ou le dictionnaire de la langue française font foi. L'on ne négocie donc pas le sens des mots : on le respecte.

Si deux anglophones ne se comprennent pas, ils en discutent. Si deux francophones ne se comprennent pas ils prennent un dictionnaire. Ceci a une répercusion sur la manière dont les uns et les autres pensent.

  • Les anglo-saxons seront pragmatiques (regardant leur environnement immédiat) et se décrivent volontiers comme inductifs,
  • les francophones seront en fait pas tant Cartésiens (réductionnistes) que "métaductifs" (ceci est un néologisme !) c'est à dire conduits par l'analyse des métadonnées qu'ils reconnaissent comme reconnues par tous dans un espace relationnel francophone).
  • les robots vont partager les métadonnées installées à partir de leur CD-ROM commun.


Pourquoi est-ce une force ?

Parce que ceci est la manière dont se parlent les machines. Le français s'est voulu un protocole pour la multitude. Ceci est à la fois une force pour se comprendre, mais aussi une expérience culturelle, vécue de la même manière par tous, de la coopération cybernétique avec des machines. Une machine répondra toujours de la même manière à la même commande. Qui que ce soit qui la lui donne. Quelle que soient les circonstances.

Des sites intéressants à ce sujet :


Quelques sujets fondamentaux :