Boites noires

De Digipirate
Aller à : navigation, rechercher

L'expression "boite-noire" est expliquée ici. Elle est mise à toutes les sauces. D'autres expressions, telle que les boites roses sont utilisées. Elles seront expliquées ici peu à peu.



Qu'est-ce qu'une boite noire ?

La boite noire informatique, ou boîte opaque, est selon [Wikipedia] :

  • la représentation d'un système sans considérer son fonctionnement interne (que ce soit un objet mécanique ou électronique, un organisme, une personne, un mode d'organisation sociale, ou n'importe quel autre système).
  • Son fonctionnement interne est soit inaccessible, soit omis délibérément.
  • Le fonctionnement de la boîte noire n'est donc appréhendé que sous l'angle de ses interactions : « Ce qui — en dernière analyse — justifie l’attitude ludique, c’est que le seul moyen concevable de dévoiler une boîte noire, c’est de jouer avec. » (René Thom, grand mathématicien français, théoricien de la Théorie des Catastrophes).

La boîte noire est représentée de façon élémentaire en affichant les entrées et les sorties mais en masquant le fonctionnement interne. Tout peut être représenté sous forme d'une boîte noire : un transistor, un algorithme, un réseau comme internet, le fonctionnement d'une entreprise ou les relations humaines au sein d'un groupe.


Les boites blanches

Le contraire d'une boîte noire, dit "boîte blanche", est un système dont les mécanismes sont visibles et permettent d'en comprendre le fonctionnement. Une bicyclette illustre bien ce type de système parce que, contrairement à ce qui se passe avec une boîte noire, les mécanismes de propulsion, de guidage, d'adhérence et de freinage sont visibles au premier coup d'œil.


Moustache noire

En France les Gendarmes devaient porter la moustache jusqu'en 1933. Assurant la police de proximité dans les campagnes, les Gendarmes se devaient de tout savoir sur les populations. Cette surveillance était donc qualifiée de "moustache". La moustache a disparue sous le nez du personnel de la gendarmerie, devenue mixte. Mais la Moustache de surveillance des populations est restée et vient d'être autorisée à utiliser officiellement des boîtes noires spécialisées en surveillance digitale, dont le sobriquet est en train de devenir celui de "moustaches-noire"; tandis que "La Moustaches noire" est celui de la surveillance automatisée des populations. Les opérateurs en sont qualifiés de "moustachistes" (à ne pas confondre avec les "Moustachistes", fidèles du Maréchal et chef de l'Etat bordure Miklôs Plekszy-Gladz).


Les "boîtes roses"

Voir la page dédiée.